Transports publics

Transports publics

Marseille est archi-polluée, principalement à cause de la circulation automobile. Il est donc urgent de réduire celle-ci et développer corrélativement les transports publics et en deux roues, en particulier cycliste. L’automobile, c’est aussi de terribles accidents, l’espace urbain squatté et combien de pertes de temps et d’argent.

 

Si MPM, responsable des aménagements routiers et des transports, s’est engagée dans une politique en ce sens, celle-ci est insuffisante et laborieuse, parfois même illégale. En témoignent la semi-réussite du tram et l’abandon-report de sa 3ème ligne (qui aurait permis de désengorger le 7e arr.), la semi-piétonisation du Vieux port qui aurait dû comprendre un périmètre bien plus large, le refus de mettre en place la réduction tarifaire légale pour les personnes aux bas revenus, et le mépris des pistes cyclables.

 

En outre, malgré l’échéance de mars 2015, les transports publics restent peu ou inaccessibles aux handicapés et autres personnes à mobilité réduite, en particulier le métro, dans l’indifférence générale…

 

Vous trouverez ci-après des précisions, jugements et documents sur les sujets suivants :