Quand la police municipale s’attaque aux bancs publics…

police municipale enlève bancs publics
place Jean Jaurès
19 mars 2016

Vendredi 18 mars 2016, la police municipale décida d’enlever manu militari les deux tables posées symboliquement par les habitants sur la place Jean Jaurès (la Plaine, 6e), pour manifester leur attachement à la convivialité du quartier et leur opposition au projet de réaménagement de la ville (remplacement du marché populaire par un marché provençal, etc., comme le FN fit en 1998 à Toulon). Ces vaillants soldats du service public aspergèrent les résistants de gaz lacrymogènes et les violentèrent, juste à coté du parc pour enfants…
Une scène un rien surréaliste mais qui ne dérange nullement la mairie, ni sa nouvellement promue Miss sécurité au PR, Caroline Pozmentier, qui assume pleinement, estimant qu’il fallait « une réponse à une provocation » et mettre un terme à ce « spectacle odieux » (La Provence, 19/03/2015).
Après n’avoir pas réussi dans sa brève carrière d’avocat, cette vaillante municipale fait recette en matière de lutte grotesque contre la délinquance, avec à son actif les arrêtés interdisant aux habitants de la Plaine, du cours Julien et de rue d’Aubagne (des jeunes, des bobos et des arabes) d’acheter de l’alcool à emporter après 20H dans les « alimentations générales » … (ce qui reste possible dans les supermarchés et les bars toujours bondés).
On lui doit aussi le « tribunal municipal », parodie de justice qualifiée de « tribunal » alors qu’il n’y existe aucune défense d’une quelconque sorte, au mépris de la présomption d’innocence et des droits élémentaires, que les « fautifs » sont mis à l’index et ne peuvent pas se défendre.
Et l’on ne peut que regretter que de dignes institutions (police, parquet) participent à ce cirque, envoyant sans doute leurs bras cassés assister l’édile municipale…

Laisser un commentaire